Kevin BASTIAT à la pêche au titre itw par ZEMAG

Kévin BASTIAT - A la pêche au titre

 

C’est dans la rubrique Passion du magazine Ze Mag de décembre 2013 que l’on trouve une interview de Kévin.

Ze mag vous amène à la rencontre de Kévin BASTIAT, un jeune passionné qui vient d’être sacré Champion de France Espoir de Pêche en Bord de Mer.
Ze mag : Bonjour Kévin. Que ressentez-vous après l’obtention de ce titre ?
Kévin : Bonjour. Ce titre de Champion de France, c’est avant tout de la joie, du bonheur, car ma passion a été récompensée.

Lire toute l'Interview -->

 

Le Lancer Lourd vu par SPORTSLAND

Situé au cœur de la Cité Thermale, le siège du Lancer Lourd Dacquois, construit par une bande de bénévoles, en impose pas sa spécificité bien sûr, par sa capacité à faire vivre les lieux, telles que les cuisines aménagées, à y enseigner les techniques de la pêche en surfcasting et lancer-ramener, et aussi par son espace réservé aux réunions conviviales et festives comme lorsque pendant les ferias de DAX, près de 200 personnes s'y restaurent chaque jour. "C'est un lieu plein d'histoires et de promesses entre des acteurs de plusieurs générations, de personnes aussi issues de différents milieux familiaux et socioprofessionnels qui partagent ici une même passion et un même art de vivre" explique Pierre Salvat, président depuis une douzaine d'années.

 

Des ressources propres ...

 

Avoir des projets, c'est bien, durer, c'est souvent plus difficile pour des raisons humaines et souvent économiques dans le milieu associatif. Si des bénévoles participent à la vie associative en y assurant fidélité et compétences, le tour de force du Lancer Lourd est d'être autonome financièrement. "Jean-Pierre Sourgens, mon prédécesseur, architecte et excellent cuisinier, a réussi à autofinancer l'ensemble des cuisines en faisant du Lancer Lourd un passage recommandé pour les festayres dacquois durant nos fêtes. Nous n'avons jamais dérogé à cette règle conviviale et puissante économiquement puisque cela nous permet de financer nos actions, notre dynamisme et de maintenir au sein même de notre association une dynamique mobilisatrice" affirme Pierre Salvat. On peut rappeler au passage qu'en interne, les membres du club se réunissent régulièrement pour cuisiner et savourer ensemble des poissons en provenance des ports de Capbreton ou de Saint-Jean-de-Luz."Du frais, rien que du frais" plaisante objectivement le président.

 

Une école de pêche digne de ce joli nom ... 

 

Le Lancer Lourd Dacquois a toujours mis l'accent sur la relève. Il faut entendre par là qu'il est important statutairement et socialement pour le club d'attirer de former et de fidéliser le maximum de membres. Quelle meilleure recette en effet qu'une école de pêche qui participe, dès le mois de janvier, à l'éducation, la formation et le perfectionnement des apprentis pêcheurs. "Nous avons deux axes constants d'enseignement qui correspondent à nos spécificités : le surfcasting et le lancer-ramener. Deux approches distinctes et complémentaires de la pêche qui nous permettent aujourd'hui d'être de vrais référents dans la ville et dans le département ... même plus loin parfois", se satisfait Pierre Salvat, lui-même moniteur fédéral. Autant dire que l'enseignement, il connaît.

 

Créé il y a une trentaine d'années à l'initiative d'un noyau dur d'amis pêcheurs en surfcasting et lancer-ramener, le Lancer Lourd est une vraie institution sur Dax et dans les Landes. Un lieu sportif et amical dans lequel, toute l'année durant, on joint avec habileté l'utile et l'agréable pour le meilleur d'une vie associative autonome et bien remplie ... Rencontre avec le président Pierre Salvat.

(article paru dans Sportsland n°122)

 

De la théorie à la pratique ...

 

Apprendre à pêcher nécessite des connaissances théoriques obligatoires. Sur le poisson d'abord, sur ses habitudes, sur son comportement, mais aussi sur son environnement naturel. "Savoir observer l'océan et y lire des indicateurs de présence du poisson (les oiseaux pêcheurs souvent); la météo, la couleur de l'eau, le vent ... tout cela s'apprend, s'enregistre et participe à la science de la pêche que nous aimons. Nous avons coutume de dire qu'un bon pêcheur est d'abord un bon observateur" affirme Pierre Salvat qui rappelle que l'accueil au club et à l'École de Pêche est gratuit. "Les seules obligations contractuelles sont la licence de pêche délivrée par la Fédération Française de Pêche en Mer et l'assurance fédérale : soit 50 euros." Les élèves repartent de chaque session d'enseignement avec des cours sur papier et auront donc tout loisir de se perfectionner chez eux. On imagine pour la fabrication des nœuds de pêche, des montages de lignes, que cette "précaution papier" est très judicieuse. Mais la théorie ne vivra que par la pratique, et c'est bien dans cette logique de performance personnelle et collective que le Lancer Lourd Dacquois propose aussi des sorties au bord de l'océan, des entraînements de lancer sur le terrain synthétique d'Aspremont ... tout est bien pensé, on a envie de dire ... bien monté !

 

Kevin Bastiat ... un enfant du Lancer Lourd devenu Champion.
Le président Pierre Salvat évoque avec le sourire la compétition fédérale à laquelle participent certains acteurs du Lancer Lourd Dacquois. On le comprend aisément au regard de l'histoire sportive locale mais aussi car depuis peu, le club compte un double champion de France dans sa catégorie (20 ans) membre de l'équipe de France, qui s'est classée dans les 10 premières nations à la Coupe du Monde à Melila, une enclave espagnole au Maroc). "C'est une fierté pour nous tous de compter un champion comme Kevin qui a appris ici la pêche avec les progrès que l'on sait. C'est une réussite qui lui revient d'abord à lui bien sûr, mais à laquelle on veut prendre part en restant à notre place ... celle 'une famille de pêcheurs et d'amis ... qui savent que dans cette passion comme ailleurs, on est toujours plus fort ensemble !"
Des mots qui en disent long sur l'état d'esprit du Lancer Lourd Dacquois.